Accompagnement de la filière aéronatique

L’objectif de la démarche « Agilité et Confiance dans la Filière Aéronautique » est d’élaborer une approche nouvelle pour construire une filière d’excellence plus solidaire, innovante et compétitive, basée sur la confiance, l’interdépendance et l’agilité des acteurs, alignés par un sens partagé.

Les cabinets HOMMES & DEVELOPPEMENT et STRATORG sont à l’initiative de la démarche. Ils assurent la coordination et le pilotage méthodologique des actions qui fédèrent depuis l’automne 2012 un groupe d’acteurs majeurs de la filière. Se sont engagés : Airbus, des ETI et PME de rang 1 telles que Aérolia, ACJC, Liebherr Aerospace, Sogeclair, des PME de rang 2 telles que Cauquil et Freyssinet Aéro, mais aussi le MEDEF, l’UIMM, Tompasse et le Pôle Aérospace Valley.

Cette démarche est soutenue par le comité stratégique de filière aéronautique.

Ce noyau d’acteurs a signé en Avril 2013 un Manifeste qui reprend les conclusions de leur diagnostic sur la filière ainsi que les principes de l’approche qu’ils souhaitent promouvoir avec un plan d’expérimentation associé (document en annexe).

En substance, les points mis en avant sont les suivants :

  • Le tissu industriel aéronautique est confronté à de nouveaux défis pour répondre aux enjeux de délais et qualité liés aux cadences demandées par Airbus et les autres têtes de filière. Ces derniers sont eux-mêmes dans une arène concurrentielle élargie et très « durcie », malgré la profondeur de leur carnet de commandes.
  • Les nouvelles réalités économiques mondiales et les enjeux stratégiques associés nécessitent d’inventer et de construire rapidement et ensemble un nouveau modèle de synergies locales pour permettre à nos PME/PMI de rester dans la course..
C’est un enjeu majeur pour leurs emplois. C’est aussi un enjeu majeur pour les têtes de filière (rang 
0) afin d’être en capacité de répondre aux attentes du marché.
  • Le modèle historique de la structuration pyramidale de la filière, fédérant en cascade par la maîtrise des processus et le progrès continu, autour d’un acteur de rang 0 (avec un contrat implicite de « garantie nourricière » pour les PME/PMI proches géographiquement) est aujourd’hui insuffisant voire caduc.
  • Demain, il s’agit de mettre en avant une logique de filière collaborative (sur le modèle d’une entreprise étendue), fédérant des acteurs en grappes stratégiques homogènes en créant des destins partagés autour d’acteurs de rang 1.
  • Au-delà de la seule conformité aux processus industriels (qui ont atteint une maturité et une forme de rendement marginal), ces grappes mettront plus en avant le facteur humain à travers trois leviers de compétitivité :
    • l’intelligence et l’agilité collectives (le savoir être et le savoir agir ensemble),
    • l’acceptation d’une interdépendance autour d’un projet stratégique (dont le niveau de partage 
de risque aura été discuté et explicité),
    • le renforcement des relations de Confiance.


Ces leviers sont appréhendés par les acteurs de la démarche comme étant fondamentaux car insuffisamment explorés à ce stade et probablement plus exigeants en termes de complexité managériale et in-fine en termes de relations inter-entreprise...

  • L’adaptation à un nouveau contexte n’est pas simple; elle fait passer les hommes et les organisations par des stades quasi incontournables de d’adaptation au changement (stress adaptif), qui sont bien connus, et nécessitent un accompagnement pour adresser le nouveau paradigme économique.
  • La démarche est maintenant rentrée dans une phase opérationnelle d’actions pilotes pour expérimenter et promouvoir concrètement ces principes et les approches associées. Elle se réalise autour de 3 « grappes pilotes » (fédérées respectivement par ACJC, Aérolia et Liebherr Aerospace).
  • Celles-ci seront notamment amenées à réfléchir et travailler sur :
  • le diagnostic partagé de leurs relations entre acteurs.
  • une relation nouvelle d’interdépendance sur un projet stratégique « clair », explicité et agréé, 
dans lequel les parties prenantes de la filière sont engagées sur un niveau de destin partagé, 
au-delà du contrat.
  • la formation et le coaching des dirigeants et managers pour les accompagner vers une nouvelle 
culture de filière.
  • la formation et l’accompagnement des acheteurs et responsables projets des ‘rangs 0’ et ‘rang 
1’ dans une approche orientée « gagnant-gagnant», avec la prise de conscience que le partage du Sens et de la Confiance donneront de meilleurs résultats que les approches pratiquées actuellement.
  • la mise en place d’indicateurs de mesure des progrès de la performance de chaque ‘grappe’.


La DIRECCTE soutiendra concrètement les PME qui participent à cette action, qui vient en complémentarité 
des Groupes de Travail des EGI. 


04/10/13 : Article ObjectifNews

 

Hima 360
Conception, réalisation, design & developpements. www.hima360.com